Contre les violences conjugales, les avocats aussi s’expriment


Se reconstruire / samedi, août 10th, 2019

Olivier Péan de Ponfilly, 51 ans, est avocat au barreau de Lille depuis 23 ans. Il s’engage dans l’exercice de son métier mais surtout par « convictions personnelles », à défendre les victimes de violences conjugales ou les familles de victimes de meurtres conjugaux.

L’association Nous Toutes recense 85 féminicides (meurtres de femmes parce que ce sont des femmes) au 5 août 2019, depuis le début de l’année civile. Pour l’avocat ce sont « Nos mères, nos sœurs, nos filles, nos amies ». Son métier est à ses yeux « une grande chance parce que ça permet a posteriori de pouvoir les aider en étant leur rempart, celui qui les traitera convenablement ». L’assurance de ne plus être seules et que leur « bourreau ne sera pas impuni  » voilà comment il souhaite accompagner ces femmes.

Le « mantra » que ce père de famille répète à ses filles : « tout ce qu’un homme peut faire, une femme peut le faire et elle n’a rien à subir d’un homme que lui même ne supporterait pas ».

Son travail, c’est aussi de défendre parfois les auteurs de ces violences. Un acte important, selon lui car c’est à ce moment que les auteurs (souvent des hommes) peuvent faire un premier pas vers « une forme de guérison » ? L’avocat précise : « un homme violent est un homme malade ».

Perrine ROGUET

Crédit photo : Clément Parrot pour un article de Rue 89

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *